Recette du jour

CRÊPE AU NIÉBÉ

Ingrédients

– Farine de niébé
– Farine de blé
– Lait
– Œuf
– Huile
– Levure
– Sel iodé
– Sucre
– Eau 

Valeur nutritionnelle

– Proteines
– Vitamines
– Lipides
– Glucides

Les normes de
l’alimentation complémentaire

12 – 24 mois

Préparation

  • Dans un saladier contenant un peu d’eau, mettre les farines et la levure déjà tamisées.
  • Laisser reposer une heure.
  • Mettre l’huile et les œufs, verser le lait petit à petit en mélangeant bien.
  • Laisser reposer 15 minutes et cuire les crêpes de préférence dans une marmite non collante ou une poêle à crêpe et servir.

Notre conseil

Les crêpes peuvent se manger sucrées ou salées. Sucrée avec de la confiture ou salée avec de la sauce tomate à la viande ou au poisson.


Que donner ?

Le repas familial mais en diversifiant les aliments et en augmentantleur nombre.

Fréquence

L’enfant doit manger 5 fois par jour
Soit 3 repas principaux et 2 goûters.

Texture

Aliments à partir du plat familial.

Quantité

Servez-lui dans son bol pour vous assurer qu’il mange toute la nourriture qui lui est servie. Encouragez-le à manger, sans jamais le forcer à finirson repas. A cet âge l’enfant peut manger dans son bol.


Une bonne alimentation complémentaire répond aux règles suivantes

Pratiquer l’allaitement maternel exclusif de la naissance jusqu’à l’âge de six mois, et introduire les aliments complémentaires dès l’âge de six mois (180 jours) tout en continuant l’allaitement au sein jusqu’à l’âge de 2 ans ou plus.

Augmenter progressivement la consistance et la variété des aliments de complément au fur et à mesure que l’enfant grandit. A partir de six mois les enfants doivent manger des aliments en purée, des bouillies ou des aliments semi-solides.
Commencer à l’âge de six mois avec de petites quantités d’aliments et augmenter la quantité au fur et à mesure que l’enfant grandit, tout en maintenant un allaitement maternel fréquent.
Augmenter le nombre de prises d’aliments complémentaires, au fur et à mesure que l’enfant grandit. Le nombre approprié de repas dépend de la densité énergétique des aliments locaux et des quantités habituelles consommées par repas.